Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

La CODP publie le Rapport relatif au dialogue sur les peuples autochtones et les droits de la personne

Page controls

Novembre 14, 2018

Page content

 

Toronto – Aujourd’hui, la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) a publié Rêver ensemble : Rapport relatif au dialogue sur les peuples autochtones et les droits de la personne. Ce rapport présente les thèmes abordés et les recommandations formulées lors du dialogue de trois jours (du 21 au 23 février 2018) organisé par la CODP. Cette rencontre a permis à des aînés et des gardiens du savoir traditionnel des communautés métisses, inuites et des Premières Nations (« autochtones ») et à des universitaires, des leaders, des artistes, des défenseurs, des avocats, des décideurs politiques et des organismes de défense des droits de la personne de se réunir pour discuter d’une vision des droits de la personne qui tient compte des perspectives, de la conception du monde et des enjeux propres aux communautés autochtones.

Le rapport s’articule autour des principaux thèmes suivants :

  • La qualité de nos rapports et de la réconciliation
  • Les perspectives autochtones relatives aux droits de la personne
  • La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) et la contribution des peuples autochtones à l’évolution des droits de la personne
  • Les principales préoccupations relatives aux droits de la personne des peuples autochtones
  • La réaction recommandée des organismes.

Le rapport énonce des recommandations à l’intention de la CODP, d’autres organismes de défense des droits de la personne, des gouvernements et d’autres acteurs particuliers. Il invite à prendre des mesures concrètes en faveur de la réconciliation et des droits de la personne en s’appuyant sur des valeurs axées sur le respect, l’honnêteté, le partage et la force. Il constituera également un outil précieux pour la CODP, dans le cadre de ses actions de promotion de la réconciliation.

Citations

« Le colonialisme et la discrimination systémique ont conduit à un système des droits de la personne qui ne tient pas compte des perspectives et de la vision du monde des Autochtones. Ce rapport met en lumière la sagesse de différentes personnes autochtones à l’égard des voies de réconciliation du système des droits de la personne de l’Ontario avec les cadres, les constitutions, les processus et les lois autochtones. Il renforce également notre engagement continu en faveur de la vision de la Déclaration des Nations Unies, en proposant des solutions pour éliminer la discrimination systémique dans la prestation des services essentiels ». – Renu Mandhane, commissaire en chef, CODP

« Les voix autochtones évoquaient toutes l’importance de placer les droits de la personne dans un contexte fondé sur des valeurs plutôt que dans un contexte normatif. Bien vivre sa vie – ce que les Anishinabek appellent bimaadziwin – est ce qui permettra, selon la Déclaration des Nations Unies, ‘d’assurer la pleine et égale jouissance… de toutes les libertés fondamentales…’. » – Maurice Switzer, commissaire, CODP

« La majeure partie de la mobilisation des peoples autochtones jusqu’à présent a été centrée, tout naturellement, sur l’importance potentielle du paragraphe 35(1) de la Loi constitutionnelle de 1982. La Déclaration des Nations Unies nous invite à intégrer nos efforts de défense des intérêts dans le discours sur les droits de la personne. Le dialogue de la CODP a suscité des discussions intéressantes et nuancées sur le recoupement entre les lois autochtones, les droits des Autochtones et les droits de la personne. » – Karen Drake, commissaire, CODP

-30-

Relations avec les médias :
Vanessa Tamburro
Agente de la gestion des questions d’intérêt et des relations avec les médias
Commission ontarienne des droits de la personne
vanessa.tamburro@ohrc.on.ca