Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Le dépôt du rapport du Service de police d’Ottawa sur les données fondées sur la race associées aux contrôles routiers effectués doit mener à des mesures concrètes

Page controls

Octobre 24, 2016

Page content

 

Toronto – Les conclusions du rapport Données sur la race et contrôles routiers à Ottawa​ du Service de police d’Ottawa, qui a été rendu public aujourd’hui, mettent tous les organismes de maintien de l’ordre au défi de reconnaître la nature systémique du profilage racial, d’examiner leurs propres pratiques et de prendre des mesures pour cesser la discrimination raciale.

Le rapport montre que les personnes originaires du Moyen-Orient et les communautés noires font l’objet d’un nombre proportionnellement plus élevé de contrôles routiers par des agents de police que le reste de la population. Cette part considérablement disproportionnée de contrôles routiers va dans le sens du profilage racial et illustre clairement que la lutte contre la discrimination raciale doit se traduire par des mesures concrètes et la responsabilisation des parties. 

La Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) appuie les efforts déployés par le Service de police d’Ottawa en vue de limiter le profilage racial. La collecte de données fondées sur la race est la pierre angulaire de toute stratégie de réduction du profilage racial. La CODP félicite le Service de police d’Ottawa d’avoir été le premier service de police d’envergure au Canada à recueillir des données si complètes et encourage les autres services de police à emboîter le pas. La CODP exhorte aussi le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels à obliger les services de police de l’Ontario à recueillir des données fondées sur la race. Nous demandons au Service de police d’Ottawa de mettre immédiatement en œuvre les recommandations du rapport.

D’expliquer la commissaire en chef de la CODP, Renu Mandhane, « le profilage racial a un effet négatif sur les membres de la collectivité et leurs familles, et mine la relation entre les forces de l’ordre et les collectivités. Les organismes chargés de nous protéger devraient tous nous traiter de façon égale. »

Contexte

Les données présentées dans le rapport ont été recueillies dans le cadre du Projet de collecte de données fondées sur la race aux contrôles routiers, le résultat d’un règlement intervenu entre le Service de police d’Ottawa et la CODP. Le Service de police d’Ottawa continue de recueillir des données au-delà de la période de deux ans requise aux termes de la convention de règlement. Le règlement fait suite à une requête en droits de la personne intentée par Chad Aiken, qui alléguait avoir fait l’objet de profilage racial lors d’un contrôle routier effectué par le Service de police d’Ottawa.

-30-

Renseignements :

Afroze Edwards
Agente principale des communications de la CODP
afroze.edwards@ohrc.on.ca | 416 314-4528