Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Lettre au secrétaire du Conseil des ministres sur le racisme anti-Noirs dans la fonction publique de l’Ontario

Page controls

Octobre 18, 2019

Page content

 

Steven Davidson
Secrétaire du Conseil des ministres
Édifice Whitney, bureau 6420
99, rue Wellesley Ouest
Toronto (Ontario)  M7A 1L2

 

Monsieur le Secrétaire,

Je vous remercie de votre lettre datée du 26 juillet 2019 et vous sais gré d’avoir rencontré la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) le 17 septembre afin de discuter de l’action menée par le gouvernement pour lutter contre le racisme systémique à l’endroit des personne noires dans la fonction publique de l’Ontario (FPO). En plus de ces réunions avec votre bureau, la CODP a rencontré le Réseau des employés noirs de la fonction publique de l’Ontario, ainsi que des employés ayant été personnellement victimes du racisme anti-Noirs au sein de la FPO.

Comme nous en avons discuté, la CODP nourrit de vives inquiétudes quant à l’existence d’un racisme systémique au sein de la FPO, notamment à l’égard des personnes noires. C’est pourquoi nous saluons les efforts que vous menez pour responsabiliser tout un chacun en matière de discrimination systémique et pour promouvoir la diversification des équipes dirigeantes. Nous nous réjouissons également de votre intention de suivre les progrès accomplis au moyen de données quantitatives. Vos engagements clairs et vos communications avec l’ensemble de la FPO seront des atouts de taille dans la poursuite de ce travail urgent et important.

 

Examen indépendant de la politique de PDHT par une tierce partie

La CODP se félicite de votre engagement à faire appel à une tierce partie indépendante pour faire examiner la politique de prévention de la discrimination et du harcèlement au travail (PDHT). Comme vous le savez, la CODP a souligné à maintes reprises, au cours des 10 dernières années, que la politique de PDHT n’était pas efficace pour lutter contre la discrimination systémique et a recommandé que plusieurs modifications soient apportées à cette politique et au processus sous-jacent.

L’examen de la politique de PDHT par une tierce partie indépendante est une étape importante dans la lutte contre la discrimination systémique au sein de la FPO et dans l’instauration d’un climat de confiance pour les employés autochtones, noirs et racialisés. Comme discuté, il importe, d’une part, que l’examinateur ou l’examinatrice possède des connaissances spécialisées dans les domaines de la discrimination systémique et de la lutte contre le racisme, notamment le racisme anti-Noirs, et, d’autre part, qu’un groupe consultatif d’experts soit établi pour garantir le respect de cet objectif. Une fois que la personne chargée de l’examen aura été sélectionnée, la CODP se fera un plaisir de la rencontrer dans le cadre du processus.

 

Diversification des équipes dirigeantes

La CODP tient également à saluer votre engagement continu en faveur de la diversification des équipes dirigeantes. Nous sommes ravis de constater que vous vous êtes engagé à fixer des objectifs annuels, à évaluer vos succès et à inciter les hauts dirigeants, y compris les sous-ministres adjoints et les sous-ministres, à mettre en œuvre cette stratégie.

Dans le cadre de votre démarche de suivi des progrès de la FPO, nous vous invitons à recueillir des données ventilées selon différentes catégories raciales, y compris sur les personnes noires, conformément aux Normes de l’Ontario relatives aux données en vue de repérer et de surveiller le racisme systémique.

Nous constatons que le sondage mené cette année sur l’expérience des employés de la FPO pourrait être relié à des renseignements pertinents sur les employés par l’intermédiaire du Réseau WIN d’information sur les ressources humaines. Nous considérons qu’il s’agit là d’une étape positive pour mieux repérer et combattre la discrimination au travail.

 

Placer le vécu au cœur de votre démarche

Pour finir, nous vous encourageons à placer au cœur de votre action le vécu des personnes adhérant aux réseaux d’employés de la FPO, y compris au Réseau des employés noirs de la fonction publique de l’Ontario. Ces réseaux d’employés permettent de faire remonter des commentaires déterminants et de mettre en lumière des propositions d’amélioration dans le cadre d’initiatives majeures. Nous vous avons vivement incité à nouer sans délai un dialogue significatif avec le Réseau des employés noirs de la FPO et d’autres réseaux d’employés, et à établir un cahier des charges pour guider cette collaboration.

De manière générale, la CODP salue les mesures que vous prenez pour mettre en place des initiatives concrètes et mesurables en vue de lutter contre la discrimination systémique et le racisme anti-Noirs. Nous nous réjouissons des efforts menés pour inclure la CODP dans ces travaux et nous vous proposons de nous rencontrer tous les trimestres pour poursuivre ce dialogue ouvert et constructif.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Secrétaire, mes salutations distinguées.

 

La commissaire en chef de la Commission ontarienne des droits de la personne,

Renu Mandhane, B.A., J.D., LL.M.