Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Stratégie de la CODP en matière de participation communautaire : Mise à jour de 2019

Page controls

Juin 17, 2019

Page content

 

Stratégie de la CODP en matière de participation communautaire : Mise à jour de 2019

En 2018, la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) a approuvé une Stratégie en matière de participation communautaire, Des communautés pour le changement, qu’elle s’est engagée à revoir tous les ans. La présente mise à jour résume les résultats de notre examen de 2019.

Un nouvel environnement

En adoptant et en suivant sa Stratégie en matière de participation communautaire, la CODP a approfondi ses relations avec une variété de personnes, de groupes et d’organisations, dont des ONG, des groupes communautaires, des peuples autochtones, le Centre d’assistance juridique en matière de droits de la personne (CAJDP) et d’autres organismes de défense des droits de la personne créés en vertu d’une loi. 

La CODP maintient son engagement envers les activités centrales décrites dans Des communautés pour le changement. Dans la présente mise à jour, nous cernons les occasions et priorités liées à la participation communautaire ci-après, qui tiennent compte des limites imposées par les nouvelles directives du gouvernement :

  • Priorité aux déplacements à l’extérieur de Toronto qui sont essentiels à la poursuite des initiatives approuvées par les commissaires
  • Priorité aux déplacements liés à la participation de la CODP à l’Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne (ACCCDP)
  • Obtention, le cas échéant, de l’aide financière de la partie à l’origine de la demande pour couvrir les frais de déplacement et d’hébergement liés à une formation ou à une présentation effectuée par la CODP
  • Exploration des possibilités d’obtenir une aide financière de tierces parties pour permettre à des membres de la collectivité d’horizons variés de participer au sommet annuel du Groupe consultatif communautaire (GCC)
  • Participation à des grands rassemblements de dirigeants autochtones, comme des assemblées générales annuelles et des assemblées de chefs
  • Poursuite des efforts déployés pour inclure des tournées et activités de collecte d’information aux déplacements déjà approuvés
  • Recherche d’un hôte municipal et (ou) d’un commanditaire pour les formations Restons locaux
  • Mobilisation des médias traditionnels et sociaux pour élargir et accroître notre rayonnement.

Mobilisation des détenteurs d’obligations liées aux droits de la personne

En 2019-2020, la CODP se concentrera sur la création de relations durables réciproques avec les détenteurs d’obligations liées aux droits de la personne. Dans son Plan stratégique  2017- 2022, la CODP s’engage à :

  • fournir des conseils pratiques pour aider les parties responsables des mesures d’adaptation à respecter leurs obligations en matière de droits de la personne, en mettant un accent particulier sur les employeurs
  • continuer de fournir des services d’éducation et de sensibilisation pour aider les parties responsables des mesures d’adaptation et les autres intervenants à comprendre leurs droits et leurs responsabilités en matière de droits de la personne et à prendre des mesures connexes.

Compte tenu du succès du GCC, la CODP misera sur sa collaboration continue avec la Human Rights Professionals Association (HRPA) pour examiner la possibilité de créer un groupe consultatif de détenteurs d’obligations liées aux droits de la personne, aux termes de l’article 31.5 du Code. Ce groupe consultatif aiderait à renforcer les communications entre les détenteurs d’obligations et la CODP, et à cerner et à mettre en application les pratiques exemplaires. Il ferait également en sorte que nous mettions au point des produits permettant aux employeurs de remplir leurs obligations en matière de droits de la personne. 

Groupes consultatifs chargés d’initiatives spécifiques

Conformément à sa décision de placer les gens au centre de ses décisions, la CODP créera en 2019 ses comités directeurs composés de commissaires, de membres du GCC, d’aînés/dirigeants et de personnes ayant un vécu lié à des secteurs prioritaires. Ces comités directeurs consultatifs orienteront les travaux du personnel visant à mettre en œuvre les initiatives approuvées par les commissaires.