Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

Site

Résultats de la recherche

  1. 1. Introduction

    From: Droits de la personne et services policiers : créer et maintenir un changement organisationnel

    Au cours des dernières décennies, des changements majeurs sont survenus dans les collectivités de l’Ontario et du Canada. La composition de nos quartiers, de même que les besoins et les réalités des résidents, sont très différents de ce qu’ils étaient par le passé. Les services policiers évoluent également en fonction des besoins et des problèmes des gens qu’ils servent. L’ajout des valeurs associées
    aux droits de la personne est une importante partie de cette évolution.

  2. 1. Introduction

    From: Politique sur la prévention de la discrimination fondée sur l’identité sexuelle et l’expression de l’identité sexuelle

    Les personnes transgenres et les autres personnes qui ne se conforment pas aux stéréotypes sexospécifiques sont issues de tous les milieux. Elles proviennent de toutes les classes sociales, cultures, races et religions, occupent tous les genres d’emploi et sont de toutes les orientations sexuelles. On les retrouve partout en Ontario et dans le monde entier, où elles contribuent à la vie de leur collectivité.

  3. 1. Introduction

    From: Politique sur la prévention de la discrimination fondée sur les troubles mentaux et les dépendances

    De 2009 à 2011, la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP) a mené des consultations sur sa stratégie de santé mentale auprès de plus de 1 500 parties concernées, y compris environ 1 000 personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou des dépendances, ainsi que des employeurs, des fournisseurs de services, des fournisseurs de logements, ainsi que des membres des familles et des défenseurs des droits et intérêts des personnes touchées. Le document Parce qu’on importe!

  4. 1. Introduction

    From: Politique sur la prévention de la discrimination fondée sur la grossesse et l’allaitement

    Le Code des droits de la personne de l’Ontario stipule que l’Ontario a pour principe de reconnaître la dignité et la valeur de toute personne et d’assurer à tous les mêmes droits et les mêmes chances, sans discrimination. Le Code vise à créer un climat de compréhension et de respect mutuel de la dignité et de la valeur de toute personne de façon que chacun se sente partie intégrante de la collectivité et apte à contribuer pleinement à son bien-être.

  5. 1. Introduction

    From: En quelques chiffres : Profil statistique des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale et des dépendances en Ontario

    Bon nombre d’Ontariens et d’Ontariennes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou des dépendances sont considérablement désavantagés dans la société (pauvreté chronique, niveaux de scolarité plus faibles, insuffisance de l’accès au logement abordable, taux de chômage élevé, manque d’aides sociétales, etc.). La discrimination, qui est le fruit d’attitudes négatives, de stéréotypes et de pratiques systémiques, constitue un obstacle important et peut exacerber ces désavantages sociaux et économiques.

  6. 1. Introduction

    From: Politique sur le dépistage des drogues et de l’alcool 2016

    Le Code des droits de la personne de l’Ontario (« Code ») reconnaît la dignité et la valeur de toute personne et assure à tous les mêmes droits et les mêmes chances, sans discrimination. Les dispositions du Code visent à créer un climat de compréhension et de respect mutuel de la dignité et de la valeur de toute personne, afin que chacun se sente partie intégrante de la collectivité et apte à y apporter sa contribution.

  7. 1. Introduction

    From: Pris à partie : Rapport de recherche et de consultation sur le profilage racial en Ontario

    [L]e profilage racial existe et est le lot quotidien des minorités touchées.

    … [L]e profilage racial ne peut être toléré. Il va à l’encontre des concepts fondamentaux de l’égalité et de la dignité humaine des personnes faisant l’objet de stéréotypes négatifs. Il alimente le stéréotypage racial négatif et destructeur des personnes soumises au profilage.
               – Cour d’appel de l’Ontario, Peart v. Peel Regional Police Services, 2006[1]

Pages