Language selector

Social Media Links FR


Facebook CODP Twitter CODP

rapport annuel

La technologie au service de l’enseignement

From: Rapport annuel 2009-2010: Éduquer Autonomiser Agir

Face au défi de communiquer avec des auditoires partout en Ontario d’une façon uniforme et abordable, la Commission crée actuellement de nouveaux outils pour permettre aux gens de se renseigner sur les droits de la personne mais aussi de transmettre ce qu’ils ont appris. La pièce de résistance de ce travail est le site Web de la Commission, www.ohrc.on.ca.

Adaptations pour respecter les croyances et pratiques religieuses

From: Rapport annuel 2009-2010: Éduquer Autonomiser Agir

En 2009, la Cour supérieure de l’Ontario a accepté la requête de la Commission qui voulait intervenir dans une demande de révision judiciaire déposée par une femme à qui on avait ordonné d’enlever son niqab alors qu’elle témoignait à une audience préliminaire dans une cause d’agression sexuelle.

Recherche de solutions concernant l’allocation de régime alimentaire spécial

From: Rapport annuel 2009-2010: Éduquer Autonomiser Agir

Au cours des deux dernières années, des centaines de requêtes ont été déposées pour atteinte aux droits de la personne en raison du fait que l’allocation de régime alimentaire spécial qui fait partie du programme Ontario au travail et du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées était discriminatoire puisqu’elle excluait des personnes ayant certains handicaps et ne prévoyait pas des sommes suffisantes pour d’autres.

Examen des lois de l’Ontario

From: Rapport annuel 2009-2010: Éduquer Autonomiser Agir

L’un des rôles les plus importants de la Commission est de créer ou de modifier des systèmes afin d’éliminer toute possibilité de discrimination avant même qu’elle ne se produise. Une bonne façon de le faire est de veiller à ce que les lois soient créées ou modifiées en tenant compte des droits de la personne. L’an dernier, la Commission est ainsi intervenue pour demander des modifications à des lois sur des sujets allant de la sécurité en milieu de travail jusqu’aux moyens d’aider les Ontariens et Ontariennes à voter.

Des progrès sur le front de la santé mentale

From: Rapport annuel 2009-2010: Éduquer Autonomiser Agir

Une personne sur cinq est susceptible de connaître un épisode de trouble mental au cours de sa vie – sans compter les nombreuses personnes touchées lorsqu’un parent ou ami est frappé d’une telle affliction. Malgré ce fait, la maladie mentale est un handicap « caché ». Dans les milieux de travail, les logements et les services, là où on comprend la nécessité d’offrir des mesures d’adaptation aux personnes ayant un handicap physique, on constate souvent une certaine hésitation, sinon une opposition radicale, à tenir compte des besoins des personnes qui ont un trouble mental.

Conciliation des services policiers et des droits de la personne – le projet de Charte du service de police de Toronto

From: Rapport annuel 2009-2010: Éduquer Autonomiser Agir

Il n’est pas facile d’arriver à un juste équilibre entre les impératifs lies à la sécurité publique et au respect des droits de la personne. Pendant de nombreuses années, la Commission avait un rapport d’opposition avec les divers services policiers de la province et traitait de chaque plainte au cas par cas. Nous avons constaté que nous ne parvenions pas ainsi à des solutions systémiques, surtout en ce qui concerne le profilage racial et d’autres problèmes découlant de préjugés.

Mobilisation des municipalités pour contrer le racisme et la discrimination

From: Rapport annuel 2009-2010: Éduquer Autonomiser Agir

Lorsque des incidents de racisme ou de discrimination se produisent dans une collectivité, c’est la collectivité tout entière qui en souffre. Pour réduire les effets dévastateurs de tels actes, il importe que toute intervention soit rapide et effectuée près de l’endroit où les incidents se sont produits. Les personnes prêtes à causer de telles souffrances sont plus susceptibles d’y réfléchir à deux fois avant de recommencer lorsqu’elles entendent leur maire, leur chef de police et leur voisin d’à côté dire qu’un tel comportement est inadmissible et qu’il ne sera pas toléré.

Pages

Subscribe to RSS - rapport annuel